CLAIR PARIS a été créé en octobre 1990 pour représenter les collectivités locales japonaises en France.

A+ A A-

Ville de Kitakyûshû


Kitakyûshû, future capitale mondiale de l'écologie durable

Carte

Domaine(s) concerné(s)

Contact

Environnement / Économie Kitakyûshû-shi, Kankyokokusaisenryaku-shitsu
(Bureau de la stratégie
 internationale pour l'environnement,
 Direction de l'environnement,
 La ville de Kitatkyûshû)
icon-internetSite Internet (anglais)

 

Présentation

Avec la création en 1901 de l'usine sidérurgique Yawata Steel Works, la ville de Kitakyûshû a joué un rôle de locomotive dans la croissance de l'économie japonaise, mais ce succès avait eu pour revers de graves problèmes de pollution atmosphérique. La baie de Dôkaiwan en était même arrivée à être désignée du sinistre surnom de « Mer de la mort ».
En déployant une politique environnementale exigeante, la ville a cependant réussi à opérer une formidable métamorphose. Un rapport de l'OCDE en fait l'éloge, parlant du « reverdissement d'une ville couleur de cendres ».
Ambitionnant de devenir la « future capitale mondiale de l'écologie durable », la politique de la ville s'organise selon trois axes :
  - l'environnement : développement durable par réduction des émissions de CO2,
  - la société : encouragement à la participation citoyenne,
  - l'économie : développement d'une économie « verte ».
A travers un programme intitulé Green Frontier Plan, Kitakyûshû travaille à devenir une « ville jouissant d'authentiques richesses ».
Ce programme s'inscrit dans une politique de coopération internationale ambitieuse, qui se donne pour objectif d'ici 2050 de réduire les émissions de CO2 de 200 %: 50 % dans la ville, et 150 % en Asie.
En 2011, la ville de Kitakyûshû a été distinguée par l'OCDE en tant que « ville modèle en matière de croissance verte » pour l'ensemble des actions accomplies.

Pour en savoir plus, veuillez consulter le rapport qui a été presenté en 2011 au CNFPT Montpellier : icon pdf