CLAIR PARIS a été créé en octobre 1990 pour représenter les collectivités locales japonaises en France.

A+ A A-

Département de Kôchi

Opération de communication sur la culture manga

Carte

Domaine(s) concerné(s)

Contact

Éducation / Culture

Kôchi-ken, Bunkaseikatsu-bu, Manga contents-ka
(Section de culture manga, Division
 de la vie culturelle, Département de
 Kôchi)

icon-internetSite Internet (anglais)

 

 

Présentation

Organisation de Manga Kôshien, un concours de manga ouvert à tous les lycées du Japon

Objectif :
Un grand nombre de dessinateurs de manga renommés sont originaires du département de Kôchi. Cela vaut au département d'être surnommé depuis plus de 30 ans « Tosa, royaume du manga » (Tosa est le nom de l'ancienne province correspondant à l'actuel département de Kôchi).
Depuis 1988 (63e année de l'ère Shôwa), discernant la richesse culturelle de cet art populaire, le département de Kôchi organise un « festival du manga ». Il organise également depuis 1992 (4e année de l'ère Heisei) un grand concours ouvert à tous les lycées du pays, appelé Manga Kôshien.

Modalités du concours :
Chaque lycée participant forme une équipe composée de 3 à 5 élèves.
Mi-avril : chaque lycée participant soumet un dessin unique sur un thème défini pour la présélection. Chaque année, 300 à 350 lycées participent à cette présélection.
Fin juin : un jury retient 30 dessins parmi ceux qui ont été soumis pour la présélection.
Fin août : le concours se déroule sur deux jours. Il comprend une première compétition, une compétition de repêchage, et une finale. Le jury qui se compose de dessinateurs de manga professionnels désigne finalement la meilleure équipe japonaise de manga.

L'intérêt de ce concours :
Les lycéens japonais passionnés de dessin ont peu d'opportunités d'exposer leurs talents, et rêvent de participer au Manga Kôshien. Ce concours qui se déroule dans le département de Kôchi en est venu à acquérir une renommée nationale et a commémoré en 2011 (23e année de l'ère Heisei) sa 20e édition.
De nombreux élèves des établissements locaux prêtent main-forte à son organisation. Des entreprises de tous secteurs et divers organismes y apportent également leur soutien, faisant de cet événement un bel exemple de coopération entre le public et le privé.
Grâce à Manga Kôshien, le département espère contribuer à la promotion de cet art du dessin tout perpétuant sa renommée en tant « Tosa, royaume du manga ».