CLAIR PARIS a été créé en octobre 1990 pour représenter les collectivités locales japonaises en France.

A+ A A-

Département de Hyôgo


Awaji, une île d'avenir – Politique de valorisation de l'environnement

Carte

Domaine(s) concerné(s)

Contact

Environnement / Santé, bien-être social, dénatalité / Agriculture, forêt et pêche / Commerce et industrie, emploi / Dynamisation de l'économie locale Hyôgo-ken, Kikakukenmin-bu, Chiikishinkô-ka
(Section de développement régional,
 Division de la participation
 citoyenne du département
 de Hyôgo)

icon-internetSite Internet (anglais)

 

Présentation

Politique de valorisation de l'environnement de l'île d'Awaji (coopération du département de Hyôgo, des villes de Sumoto, de Minami-awaji, et d'Awaji)

1. Les grandes lignes de la politique engagée

1.1 — Le contexte

Bien qu'elle possède de grands atouts, l'île d'Awaji souffre d'une diminution de sa population et d'une contraction de son économie. Bénéficiaire du dispositif de revitalisation locale mis en place par le gouvernement en 2011, elle a engagé une
réflexion sur un nouveau modèle de développement visant à sortir de son enclavement vis-à-vis du reste du Japon et à dynamiser la vie locale en tirant parti de ses ressources.

1.2 — Un nouveau visage pour l'avenir

« Awaji, une île engagée dans le développement durable » : l'île mise sur un développement fondé sur l'exploitation d'énergies renouvelables et l'agriculture.

1.3 — Les piliers de la politique engagée

① Le développement d'énergies renouvelables
② La valorisation de l'agriculture et de la production alimentaire
③ L'amélioration du cadre de vie

 

2. Les dispositifs mis en place

2.1 — Le développement d'énergies renouvelables

a) Exploitation des ressources locales pour produire des énergies renouvelables

Énergie photovoltaïque :

L'île bénéficie d'un bon niveau d'ensoleillement. De vastes zones non utilisées, parmi lesquelles des terre-pleins résultant de travaux de remblaiement effectués dans le cadre d'un projet d'aéroport, sont valorisées par l'installation de panneaux solaires.
Ex : La mise en service une centrale photovoltaïque d'une puissance de 40 mégawatts est prévue courant 2013 dans le secteur de Sano-Ikuho de la ville d'Awaji.

Énergie marémotrice :

∙ L'île étudie la possibilité d'exploiter les puissants courants générés par le flux et reflux des marées dans le détroit d'Akashi pour y installer une centrale marémotrice.
∙ L'île réfléchit également au développement de technologies, incontestablement opportunes pour un pays tel que le Japon, tirant pleinement parti des ressources offertes par la mer. Elle étudie notamment des applications intéressantes pour le secteur
de la pêche.

b) Mise en place de dispositifs favorisant le développement des énergies renouvelables

"Création d'un fonds citoyen d'investissement pour la valorisation de l'île d'Awaji

∙ Ce fonds créé à Awaji permet aux citoyens d'investir dans les activités de production d'énergies renouvelables.
∙ Une société financée par le département, les villes et les entreprises locales a été créée pour produire de l'énergie ainsi que pour investir dans la création de centrales photovoltaïques privées.
∙ Cette initiative permet de sensibiliser plus largement les citoyens aux enjeux énergétiques, et leur offre la possibilité de participer concrètement à la préservation de l'environnement.

c) Maîtrise de la consommation énergétique dans les foyers, les entreprises et les institutions

"Vers une société qui concilie autonomie énergétique et amélioration du cadre de vie"
∙ Les foyers, les entreprises, et les universités ont été sensibilisés aux capacités locales de production d'énergies renouvelables. De là s'est engagée une réflexion globale sur les économies d'énergie réalisables (normalisation des équipements) et sur l'optimisation de l'autonomie de la région.
∙ Des suggestions sont faites au cas par cas afin de réduire les émissions de dioxyde de carbone. Celles-ci se prennent en compte les habitudes de vie et s'accompagnent
d'une information claire sur la quantité de dioxyde de carbone émise par chaque foyer.

2.2 — La valorisation de l'agriculture et de la production alimentaire

a) Formation de personnel pour favoriser les échanges

"Formation de personnel agricole dans des fermes pilotes"
∙ L'île encourage la formation de personnel agricole dans des fermes pilotes mises en place en 2008 et incite le personnel formé à s'installer dans la région.

"Formation de futurs acteurs de la redynamisation locale"
∙ Des sections spéciales ont été créées dans les universités, dans la filière agricole notamment.
∙ Des locaux de lycées devenus vacants ont été mis à profit pour dispenser des formations sur l'environnement et le bien-être social. Celles-ci sont plus particulièrement destinées aux pêcheurs et aux agriculteurs.
∙ La coopération entre les universités et les structures locales a été renforcée pour mettre en place des stages pratiques, destinés à former les acteurs de la revitalisation de l'île et des régions voisines.

"Développement de l'agrotourisme"

∙ Des structures liées à la production alimentaire locale ont été aménagées ou créées pour mettre en avant les attraits de la production agricole locale et développer l'agrotourisme : ateliers découverte dans de villages ruraux ou de ports de pêche, visite d'usines de transformation des produits de l'agriculture et de l'élevage.

b) Des bateaux de pêche écologiques

Le secteur de la pêche est très développé dans l'île d'Awaji. Afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et se prémunir contre la hausse constante des prix du pétrole, les pêcheurs sont incités à s'équiper de bateaux à moteur électrique ou hybride.

 

3. L'amélioration du cadre de vie

a) Mise en place d'un système de transport soucieux d'accessibilité et à faible émission de carbone

L'île a développé un système de transport en commun local utilisant des véhicules de petit gabarit, équipés de moteurs électriques. Ce système, tout en réduisant les émissions de carbone, permet de rendre les villages agricoles de montagne ou les petits ports de pêche plus accessibles, ainsi que de préserver la santé des personnes âgées en facilitant leurs déplacements.

b) Création d'un quartier modèle au cœur de la ville de Sumoto

Un quartier équipé d'infrastructures adaptées au bien-être d'une population âgée a vu le jour au cœur de la ville de Sumoto.