CLAIR PARIS a été créé en octobre 1990 pour représenter les collectivités locales japonaises en France.

A+ A A-

Les mesures de la ville de Shizuoka contre la crise sanitaire du nouveau Coronavirus

1. Informations générales
Collectivité locale : Ville de Shizuoka (département de Shizuoka)
Démographie : 696 400 habitants(recensés fin mars 2020)
Superficie : 1 412㎢
Caractéristiques : La ville de Shizuoka est le chef-lieu du département de Shizuoka qui se situe dans la région de Chūbu (région centrale du Japon). Elle bénéficie d’un climat tempéré, et d’une nature abondante. Elle est entourée par une chaîne montagneuse au Nord « Les Alpes japonaises du sud » et au Sud par la baie de Suruga. De la ville fondée sous le règne du clan IMAGAWA où fut ensuite édifié le Château du Shogunat Ieyasu TOKUGAWA, sont nées une culture et des industries originales qui ont continué à prospérer pour faire de Shizuoka une ville importante à l’échelle nationale. La ville a établi une relation de jumelage avec la ville de Cannes, et de multiples activités d’échanges ont été réalisées.

Les derniers chiffres du Coronavirus
Le nombre total de cas contaminés : 20 (recensés au 25 mai 2020)
Taux de cas contaminés sur 100 000 habitants (total) : 2,9
Le nombre total de décès : 1
Taux de décès sur 100 000 habitants (total) : 0,14
Le nombre total de cas en réanimation : 2

2. Les mesures contre la crise sanitaire du nouveau Coronavirus de la ville de Shizuoka
2.1 Les mesures pour la lutte contre la propagation.
 Bien que la santé publique soit normalement une compétence départementale, la ville de Shizuoka, en tant que ville désignée par décret, gère son propre centre de santé, qui dispose de deux antennes sur son territoire. Ce centre, dirigé par un médecin, emploie 114 personnes. Au moment actuel du risque du Coronavirus, pour anéantir les épicentres, les hôpitaux dédiés aux maladies infectieuses, les centres départementaux de la santé publique, un service d’accueil des personnes contaminées et un centre d’accueil téléphonique, ont été mis en place avec le soutien de l’Etat, dans la ville. Le test PCR a été effectué uniquement sur les malades présentant des symptômes. Le transport des prélèvements du test PCR ou l’organisation de mise en quarantaine des personnes contaminées sans symptômes dans des établissements dédiés, ont permis de détecter des clusters et suivre les personnes en contact rapproché avec des malades du Covid-19 afin de pouvoir contrôler au maximum le pic de contagion.

2.2 Les mesures pour la reprise économique
 La déclaration de l’état d’urgence du 7 avril pour le département de Tokyo a été élargie à tout le pays le 16 avril. La ville de Shizuoka a alors pris elle-même la décision de demander la fermeture de leur activité aux travailleurs indépendants entre le 25 avril et le 6 mai, et ainsi prendre une mesure drastique qui a pour but d’arrêter la propagation. Le champ d’application a été élargi aux 4 400 entreprises et commerces, y compris des restaurants et des cafés qui servent repas ou boisson et n’étaient pas désignés par la loi départementale pour la demande de fermeture.
 Bien que la période correspondait à la pleine saison touristique et à une période de jours fériés consécutifs, les responsables concernés ont bien répondu à la demande de la ville et procédé à l’arrêt de leur activité, transformant les quartiers commerçants et les sites touristiques qui en temps normal étaient très animés, en places désertes. Cette situation était tout à fait inédite à Shizuoka.
 La ville de Shizuoka a déjà remis le montant de 500 000 yens / 4175 euros à titre d’indemnité pour la période des mesures contre la propagation de la maladie, aux petites et moyennes entreprises, commerces et travailleurs indépendants qui ont été coopératifs à la demande de fermeture pendant la durée décidée.
 Suite à cette mesure, les autres travailleurs indépendants se sont plaints directement qu’ils n’avaient pas été sollicités pour l’arrêt de leur activité et donc n’avaient pas reçu d’indemnité alors qu’ils avaient eux aussi subi de graves pertes de chiffres d’affaires. Leurs entreprises ou secteur d’activité n’étaient pas éligibles à l’aide gouvernementale aux entreprises, mais leur situation financière devenait très préoccupante. Pour pallier le manque de trésorerie, certains hésitaient à souscrire un emprunt bancaire et une aide financière était vitale. La ville a donc établi un nouveau système « Aides financières aux travailleurs indépendants de Shizuoka » pour la reprise économique et a décidé d’allouer 100 000 yens / 835 euros aux petites et moyennes entreprises qui répondent aux critères. Cette prise de mesure est rare dans le pays, et est destinée à de nombreuses petites et moyennes entreprises et travailleurs indépendants, y compris ceux dans les domaines d’activités agricoles, de forêt et de pêche, qui n’étaient pas dans la liste initiale des bénéficiaires d’indemnité. Le budget total atteint 2,75 milliards de yens / 22,8 millions d’euros. La condition pour bénéficier de ces aides est d’avoir subi une baisse d’au moins 30 % du chiffre d’affaires en avril ou en mai 2020 par rapport à l’année précédente. Cette mesure d’aide est conçue pour faire bénéficier le plus grand nombre possible de travailleurs indépendants et ses critères d’éligibilité sont largement plus complaisants en comparaison de l’aide d’état aux entreprises qui exige 50 % de perte de chiffre d’affaires.
 Par ailleurs, pour les entrepreneurs du secteur de tourisme tels que les établissements d’hébergement et les professionnels de voyage qui ont subi un sérieux dommage financier dû à la restriction de circulation dans le pays, la ville a alloué un montant de 500 000 yens maximum / 4175 euros, à ceux qui ont enregistré au moins 50 % de perte de leur chiffre d’affaires, pour les aider à résister à la crise économique. Ainsi, la ville en tant que commune, multiplie ses propres actions d’aides appropriées à la situation de ses citoyens.

 Comme annoncé récemment à ses concitoyens, selon le maire, Monsieur Tanabé, le rôle d’une collectivité locale est de préserver deux vies, « la vie biologique » et « la vie sociale ». La priorité de Shizuoka était la lutte contre la propagation du nouveau Coronavirus, désormais son devoir consistera à non seulement protéger « la vie biologique » face à cette crise sanitaire, mais aussi à protéger « la vie quotidienne des citoyens » contre une crise encore plus grave telle que la régression de l’économie locale. La ville de Shizuoka continue à prendre des mesures pour protéger ces deux vies, dans son rôle de commune qui est une gouvernance plus proche des citoyens.

 

緊急事態宣言中の静岡駅構内の様子平日

Vue intérieure de la gare de Shizuoka durant l’état d’urgence un jour de semaine.

5月開催予定であったシズオカカンヌウィーク写真は2019年① 5月開催予定であったシズオカカンヌウィーク写真は2019年②

L’événement Shizuoka Cannes Week mai 2020 est annulé. (photos de 2019)