CLAIR PARIS a été créé en octobre 1990 pour représenter les collectivités locales japonaises en France.

A+ A A-

Les mesures prises par le département de Yamanashi contre la crise sanitaire du nouveau Coronavirus

1. Informations générales
Collectivité locale : Département de Yamanashi
Démographie : 809 200 habitants(recensés le 1er mars 2020)
Superficie : 4465㎢
Caractéristiques : En étant limitrophe de Tokyo, le département de Yamanashi bénéficie d’une nature riche, et est entouré par des montagnes représentatives du Japon telles que le Mont Fuji classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco et les Alpes japonaises du sud. Par ailleurs, c’est le berceau du vin japonais, la production y est la plus importante et les viticulteurs y sont les plus nombreux du pays. La richesse des ressources naturelles favorise la plus grande culture de pêches et de raisin de table et la plus importante production d’eau minérale du Japon. Le département de Yamanashi a signé un accord de jumelage avec le département de Saône-et-Loire en 2000.

Les derniers chiffres du Coronavirus
Nombre total de cas contaminés : 60 (recensés le 22 mai 2020)
Taux de contamination sur 100 000 habitants (total) : 7,4
Nombre total de décès : 0

2. Les mesures du département contre la crise sanitaire du nouveau Coronavirus
Le pouvoir de décision concernant les mesures contre les maladies infectieuses est attribué largement aux gouverneurs de département et les collectivités locales sont en première ligne. Pour prévenir la propagation du virus, en plus des mesures prises au niveau national contre la crise sanitaire du nouveau Coronavirus, dans le département de Yamanashi, sur décision du gouverneur, il a été demandé aux travailleurs indépendants de restreindre leur activité, on a procédé à la fermeture de certaines infrastructures départementales telles que les sentiers de montagne du Mont Fuji et mis en place des soutiens aux citoyens.

2.1 Prévention de la propagation du virus dirigée par les centres départementaux de santé publique
 Dans le département de Yamanashi, les centres départementaux de santé publique chargés de la santé publique et de la lutte contre des maladies infectieuses sont répartis sur 4 sites à travers le territoire, et environ 200 personnes travaillent sous la direction de médecins. Le Service de Santé du département et les centres de santé publique travaillant en coopération avec les hôpitaux et les sapeurs-pompiers, ont mis en place et gèrent un système d’accueil des personnes contaminées par le nouveau Coronavirus et des plateformes téléphoniques. Ces plateformes installées au sein des centres de santé publique répondent non seulement aux personnes pensant avoir des symptômes du nouveau Coronavirus, mais aussi à celles en quête d’information sur les mesures de prévention.
 Quand un centre de santé publique a détecté une personne contaminée, il lui demande de se faire hospitaliser et, par ailleurs, il identifie les personnes qui ont été en contact étroit avec elle en enquêtant sur l’historique de ses déplacements, et leur demande de se soumettre au test PCR et de se confiner afin d’éviter une contagion massive. Néanmoins, ces requêtes n’ont aucune obligation légale, et on a pu déplorer des cas de personnes infectées qui ne respectaient pas cette requête de restriction de circulation, et ont pris un bus de longue distance pour quitter le département de Yamanashi.

2.2 L’initiative de soutien du département aux citoyens qui ont dû cesser leur activité
 Le département de Yamanashi a pris des mesures d’aide d’urgence afin que ses citoyens puissent vivre dans la sérénité (1). Voici les trois dispositifs de subventions que le département a mis en place en avant-première pour ses citoyens, devançant ainsi l’action au niveau national :

① Indemnisation en cas d’arrêt de travail pour les personnes contaminées qui se confinent spontanément ou sont hospitalisées, et pour les personnes qui ont été en contact étroit avec des malades du Covid 19
 Le département de Yamanashi a décidé, de sa propre initiative, d’allouer un montant fixe aux personnes contaminées ou aux personnes en contact étroit avec des malades du Covid 19 qui ont cessé leur activité, et leur assure ainsi une sécurité financière qui leur permet d’arrêter de travailler en toute sérénité.
• Critère d'éligibilité :
Travailler ou avoir une exploitation indépendante dans le département de Yamanashi, et être contaminé par le nouveau Coronavirus ou avoir été en contact rapproché avec des malades, et avoir reçu de la part d’un centre de santé publique la recommandation de se faire hospitaliser ou de rester confiné chez soi.
• Montant de l’indemnisation : 4 000 yens/jour environ 35 euros (maximum 14 jours)

② Indemnisation pour des femme enceintes en arrêt de travail
 Le département de Yamanashi a adopté de sa propre initiative une politique d’aide aux femmes enceintes qui arrêtent de travailler, en les indemnisant au titre d’une partie de leur perte de revenus. Cette mesure permet de créer un environnement favorable pour rassurer les femmes enceintes qui à la fois s’inquiètent des risques d’infection et appréhendent de cesser de travailler par crainte de perdre leurs revenus. Les cas d’arrêt spontané sont également pris en compte afin de prévenir les risques de propagation de la maladie.
• Critère d'éligibilité :
 Être une femme enceinte résidant dans le département de Yamanashi, et être salariée ou travailleur indépendant n’ayant pas encore demandé le congé maternité fixé par la loi.
* les salariées à temps partiel ou intérimaires sont éligibles
• Montant de l’indemnité : 4 000 yens/jour environ 35 euros (maximum 20 jours)

③ Indemnisation pour des familles avec enfants en bas âge
 Le département de Yamanashi a adopté de sa propre initiative une politique d’aide aux familles démunies dans le cas de parents qui arrêtent de travailler en raison de la fermeture de l’école primaire ou de la crèche de leurs enfants, en les indemnisant au titre d’une partie de leur perte de revenus, liée à l’arrêt de leur travail. Cette mesure crée un environnement favorable et permet aux parents qui appréhendent de cesser de travailler pour des raisons financières de consacrer du temps à leurs enfants en toute sérénité.
• Critère d'éligibilité :
 Parent qui habite dans le département de Yamanashi, et est obligé d’arrêter de travailler à cause de la fermeture de l’établissement éducatif d’un enfant d’un âge inférieur au niveau de CE2 (10 ans), dont le revenu a été supprimé et qui n’est pas imposable aux impôts locaux ou se trouve dans une situation de monoparentalité.
• Montant de l’indemnité : 4 000 yens/jour environ 35 euros (maximum 14 jours)

 Ces mesures ont été mises en place en avant-première, avant l’action mise en place au niveau national, et par la suite le dispositif d’aides de l’État concernant l’arrêt de travail s’est montré satisfaisant. C’est pourquoi les mesures que nous venons de citer ont pour objet désormais de compléter les aides du gouvernement, et de proposer une indemnité officielle d’arrêt de travail à ceux qui n’ont pas pu en bénéficier ou qui n’ont pas droit aux congés payés.

(1) Au Japon, il existe deux principaux régimes de sécurité sociale : le régime des salariés et le régime des non-salariés (travailleurs indépendants, exploitants agricoles, pêcheurs, etc.). Les assurés rattachés au régime des salariés bénéficient d'indemnités journalières en cas d’arrêt de travail pour maladie, tandis que les affiliés au régime des non-salariés ne perçoivent pas de telles indemnités en cas d’arrêt maladie.

 

富士山日の出

Lever de soleil contemplé depuis le sommet de Mont Fuji.
Les sentiers du Mont Fuji gérés par le département sont en général ouverts entre début juillet et début septembre, et fréquentés par de nombreux randonneurs. En 2020, tous les sentiers seront fermés à cause de la crise sanitaire du nouveau Coronavirus.

登山風景02   山頂直下鳥居

Un sentier départemental de montagne vers le sommet du Mont Fuji partant du côté du département de Yamanashi. (photo de 2019) . Chaque année, plus de 200 000 alpinistes prennent ce chemin.

甲府駅前

La plus grande place du département qui se situe devant la gare de Kofu. En temps normal, elle est très animée avec un grand nombre de piétons, mais durant l’état d’urgence, elle est complètement désertée, les commerces à l’intérieur de la gare étant fermés. (photo prise le 9 mai 2020)

武田神社

Le jardin du temple shinto Takeda. La tradition populaire raconte que Shingen Takeda, un des plus importants seigneurs de l'époque Sengoku, « époque des provinces en guerre », au XVIe siècle, est né dans ce temple. C’est un des hauts lieux touristiques malheureusement vide à cause de la crise du Coronavirus. (photo prise le 9 mai 2020)