CLAIR PARIS a été créé en octobre 1990 pour représenter les collectivités locales japonaises en France.

A+ A A-

Département de Hyogo


Le projet Megasolar du département de Hyogo : des centrales solaires installées sur des pentes de barrage

Carte

Domaine(s) concerné(s)

Contact

Environnement Hyogo-ken

 

 

Présentation

Dans le cadre de son « programme de lutte contre le réchauffement climatique », Hyogo mise sur le photovoltaïque. Avec le projet Megasolar, l’agence départementale des entreprises publiques a fait le choix stratégique de contribuer à la sécurité de l’approvisionnement en électricité par la valorisation d’infrastructures qu’elle possède dans le département. Dans cette démarche, elle s’appuie sur le dispositif de rachat à prix fixe de l’électricité prévu par la « loi sur les mesures spéciales en faveur du développement des énergies renouvelables ».

Mise en place de 12 centrales photovoltaïques

En l’espace de trois ans (de mars 2013 à mars 2016), ce projet a permis l’installation de centrales solaires dans 12 sites du département. Les panneaux photovoltaïques déployés sur une surface totale de 32,4 ha produisent une puissance de 29 600 kW. La plupart des collectivités territoriales japonaises cèdent des terrains publics en location pour permettre l’installation de centrales solaires privées. La formule adoptée à Hyogo est bien différente, car l’agence des entreprises publiques exploite directement les centrales pour revendre ensuite la totalité de l’électricité produite à des fournisseurs d’électricité.

 

Des centrales solaires sur les pentes des barrages

Parmi les 12 sites retenus pour la mise en place de centrales solaires, trois sont des pentes de barrage présentant une orientation au sud : les barrages de Kongen, Kotani, et Heiso. La pose des panneaux photovoltaïques n’ayant nécessité ni défrichement de terrain, ni construction d’infrastructures, l’impact sur l’environnement de ces installations a été minimal. La valorisation de ces pentes de barrage en centrales solaires constitue une première au Japon. Ces installations ne perturbent en rien le rôle de ces barrages en tant que réservoirs permettant un approvisionnement en eau et l’espace est bien au contraire rentabilisé en assurant désormais une double fonction. L’inclinaison des pentes réduit le problème des zones d’ombre portée entre panneaux (voir schéma) et ceux-ci peuvent ainsi être disposés en optimisant l’utilisation de l’espace. L’inclinaison de la pente est de 22 degrés pour le barrage de Kongen, de 26° pour Kotani, et de 22 à 27° pour Heiso.

 

Contribuer à la production d’une énergie renouvelable : une stratégie d’avenir

Supérieure aux prévisions initiales, la puissance électrique produite par les 12 centrales solaires implantées dans le département de Hyogo permet de couvrir la consommation annuelle de 8 800 foyers. La réduction des émissions de dioxyde de carbone réalisée est significative en termes de lutte contre le réchauffement climatique. Elle équivaut à ce que pourrait absorber une forêt de près 700 000 cyprès (1). La construction des centrales s’est achevée en mars 2016 mais la question de leur entretien restait cependant essentielle. Finalisé en mars, le « plan de maintenance des centrales solaires » a été mis en œuvre dès avril et consiste en une coordination globale des interventions indispensables : inspection des équipements, dépannage et désherbage.

Les excellents résultats obtenus sont le meilleur des encouragements pour poursuivre cette stratégie gagnante, respectueuse de l’environnement et garantissant un approvisionnement sûr en électricité.