CLAIR PARIS a été créé en octobre 1990 pour représenter les collectivités locales japonaises en France.

A+ A A-

Ville de Yokkaichi


La contribution internationale de Yokkaichi à la protection environnementale

Carte

Domaine(s) concerné(s)

Contact

Environnement Mie-ken, Yokkaichi-shi, Kankyohozen-ka
(Section du service de l'environnement de la Ville d'Yokkaichi)

icon-internetSite Internet (anglais)
 -  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Présentation

Au début des années 60, afin de soutenir la forte expansion de l’économie japonaise, toute priorité avait été donnée au développement des industries clés, notamment les industries chimiques.

Le territoire de Yokkaichi où étaient implantées de nombreuses raffineries se trouva rapidement confrontée à une dégradation de la qualité de l’eau et de l’air. La fumée chargée en oxyde de soufre rejetée par les raffineries provoqua l’apparition de maladies respiratoires. La prise de conscience des méfaits de la pollution conduisit les citoyens, la municipalité et les entreprises à unir leurs efforts pour y remédier. Dans le cadre de sa politique de lutte contre la pollution, la ville prit intégralement en charge les frais liés au traitement de ces maladies. Ce fut une première au Japon. Les industries s’équipèrent de systèmes destinés à réduire l’impact environnemental de leur activité et travaillèrent d’arrache-pied à la mise au point de technologies non polluantes. Grâce à l’ensemble des actions conduites, la qualité de l’air retrouva des valeurs normales à partir de 1977 et resta préservée jusqu’aujourd’hui.   

Gardant à l’esprit le lourd tribut payé par la population locale dans le passé, Yokkaichi cultive une extrême vigilance à l’égard de tout ce qui présente un risque pour l’environnement. Mieux encore, la ville estime qu’il est de son devoir de partager les acquis de son expérience au-delà des frontières avec des pays qu’une urbanisation et une industrialisation à rythme accéléré exposent à de graves problèmes de pollution.

Afin d’adapter aux besoins spécifiques des différents pays en voie de développement les technologies et les actions publiques de lutte contre la pollution expérimentées à Yokkaichi, l’État, le département de Mie, la ville de Yokkaichi et les industriels ont conjointement établi le Centre international pour le transfert de technologie environnementale (ICETT). Ce centre a pour interlocuteurs à l’étranger des organismes publics et des ingénieurs en poste dans les industries. Il leur apporte une expertise technologique en matière de contrôle de la pollution de l'air et de l'eau tout en les sensibilisant à des enjeux d’échelle planétaire : « lutte contre le réchauffement climatique » ou « nécessité de concilier les activités humaines avec la préservation de la nature ».

Dans le cadre d’un accord d’amitié signé avec la ville chinoise de Tianjin, Yokkaichi organise depuis 1993 un séminaire de réflexion sur l’environnement appelé « Séminaire de Tianjin » : des conférences retracent l’histoire de Yokkaichi, mettant en lumière les actions conduites par la ville pour restaurer un environnement dégradé par la pollution. Ce séminaire a permis d’apporter une contribution notable à l’amélioration des conditions environnementales à Tianjin.

Yokkaichi offre également à des lycéens de Yokkaichi, de Tianjin et de Long Beach (ville jumelle de Yokkaichi aux États-Unis) l’occasion de réfléchir ensemble à des solutions visant à l’avènement d’une société durable, privilégiant l’usage de ressources renouvelables. Ces rencontres appelées « Sommet international pour la préservation de la planète » (chikyu kankyo juku) sont destinées à approfondir la compréhension interculturelle et à stimuler l’engagement des jeunes en matière de protection environnementale dans leurs villes respectives.

En 2015, Yokkaichi a également inauguré un Musée de l’Environnement (Yokkaichi Pollution and Environmental Museum for Future Awareness). Tout en exposant les leçons tirées localement des méfaits de la pollution, ce musée a pour vocation de mieux faire connaître aussi bien au Japon qu’à l’étranger les actions mises en œuvre pour concilier développement industriel et préservation de l’environnement, incitant ainsi tout un chacun à une réflexion plus approfondie sur l’avenir de la planète. N’hésitez pas à explorer le contenu du site Internet du musée, consultable en anglais avec le lien ci-dessous et prenez le temps de le visiter à l’occasion de votre venue à Yokkaichi.

http://www.city.yokkaichi.mie.jp/yokkaichikougai-kankyoumiraikan/index_e.html#to